• Rencontre avec un auteur (U)

    A cause de l'immense talent du vedettariat créé autour d'un auteur tel queFantasy au Petit-Déjeuner Bernard W. (inutile de participer à d'avantage de publicité), les séances de dédicaces s'apparentent parfois à des attroupements dignes d'évènements messianiques ou bien encore à des rassemblements moutonniers plus ou moins mercantiles...

    Quoi qu'il en soit, lors d'une de ces fameuses séances de dédicaces dudit Bernard W., le salon du livre s'est retrouvé traversé par une impressionnante cohorte presque humaine, très dense et quasiment impénétrable. Il fallait savoir jouer des coudes, faire retentir sa plus grosse voix pour se faire entendre. Malgré ma carrure, à chacune de mes tentatives, j'éprouvais les plus grandes difficultés pour traverser ce mur humain presque aussi hermétique qu'un discours de philosophe.

    Voilà pour le décor de ce salon du livre surchauffé et scindé en deux, véritable caverne d'Ali Baba du roman de genre, avec une grande majorité de livres de SF et de Fantasy.

    Alors que j'étais à la recherche de l'un d'entre eux (Lequel ? Je n'en sais strictement rien, et vous allez comprendre pourquoi...), priant je ne sais quel Dieu de ne pas avoir à traverser la muraille pour avoir à le trouver, mon regard s'est trouvé attiré vers les tables derrière lesquelles étaient placés les auteurs. A cet instant précis, mon cerveau met plusieurs fractions de secondes avant de connecter et de comprendre que l'auteur mondialement connu, tant de fois primé, et qui a vendu quelques millions de volumes, cet auteur qui est Fantasy au Petit-Déjeunerlà, tout seul, n'est autre que... China Miéville !

    Instantanément, j'oublie le but de ma recherche pour me précipiter vers la table où sont étalés les livres de l'un des auteurs les plus emblématiques de l'imaginaire actuel, à mon sens tout du moins.

    Là, j'ai une nouvelle bonne surprise : non seulement China Miéville parle un français plus que correct (j'avais cru comprendre le contraire je ne sais plus où...), mais en plus il s'agit d'une personne tout à fait affable, qui sait se rendre aussi disponible que proche des gens.

    Nous voilà donc discutant pendant un  peu plus d'un quart d'heure. Après lui avoir dit tout le bien que je pensais de son premier roman paru en France, Perdido Street Station, je lui demande de me conseiller son roman récent qu'il préfère. Sans m'interdire Lombres, son tout dernier par chez nous, il m'informe qu'il s'agit plutôt d'un livre destiné à la jeunesse. Je le prends quand même, afin de l'offrir. Ensuite, China Miéville me laisse le choix entre Les Scarifiés et Le Concile de Fer. Il m'apprend que le premier est le plusFantasy au Petit-Déjeuner populaire (entendez : celui qui se vend le mieux !), tandis que le second à sa préférence. Je prends donc ce dernier.

    Après la dédicace, je lui demande ce qu'il a pensé du mouvement social qui s'est déroulé ces dernières semaines dans l'hexagone. Connaissant ses opinions politiques (très proches des miennes, mais ceci n'est pas le propos de ce blog ), je savais pertinemment que ce sujet l'intéresserait. Je ne me doutais pas à quel point...

    En effet, après m'avoir exprimé son intérêt pour ce qui se passe en France, il m'a fait part des manifestations spontanées (pour l'anecdote, je suis très fier de lui avoir proposé ce dernier mot qu'il cherchait, demandant conseil à son voisin, le romancier et traducteur Lionel Davoust) qui ont rassemblé près de 5.000 personnes dans le centre de Londres. J'ai apprécié son enthousiasme et sa sincérité quand il a évoqué cet évènement qui lui tenait vraiment à coeur.

    Bref, quinze minutes d'un bonheur intense, une parenthèse enchantée à jamais gravée dans ma mémoire. Rien que pour cette rencontre, je savais déjà que les Utopiales 2010 étaient une bonne édition !

    A.C. de Haenne

    P.S. : Merci Monsieur W. !

    « Du neuf et de l'occas' aux Utopiales (U)Six mois ! (U) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 16 Novembre 2010 à 09:05

    Nous n'avons pas eu l'occasion de lui parler, juste de bavasser un tantinet, il a l'air très chouette. C'est ça, les Zutos !

    Si tu avais traversé la marée humaine, tu nous aurais trouvées devant Larry Niven, un grand Monsieur !

    2
    Mardi 16 Novembre 2010 à 09:06

    Deux grands séparés par un phénomène inexplicable, c'est ça aussi les Zutos...

    3
    Mardi 16 Novembre 2010 à 18:00

    Oui, inexplicable est tout à fait le terme qui convient. Mais bon, on a pu être tranquille, chacun dans son coin avec nos auteurs préférés...

    A.C.

    4
    Mardi 16 Novembre 2010 à 19:59
    Lhisbei

    de quoi donner envie de lire China Miéville :)

    5
    Mardi 16 Novembre 2010 à 20:37

    Si tu te lances dans Perdido Street Station, tu m'en diras des nouvelles... Ce livre est incroyable !

    A.C.

    6
    Mercredi 17 Novembre 2010 à 11:57

    J'ai moi aussi eu la chance et le privilège de discutailler avec lui. Super sympa, super doux, super trotskiste , et surtout super baraqué. Un corps sein dans un esprit sein

    7
    Mercredi 17 Novembre 2010 à 17:35

    Heu... Normalement, c'est pas l'inverse l'expression ?

    A.C.

    8
    scifictif
    Mercredi 17 Novembre 2010 à 17:51

    Cachez ce sein que je ne saurais voir.

    9
    Vendredi 19 Novembre 2010 à 00:28
    Tortoise

    je confirme, Miéville est vraiment super! (et Davoust aussi ^^)

    J'ai pas trop su quoi lui dire donc j'ai pas discuté des masses mais je l'ai adoré quand même

    je t'ai pas croisé, ou alors sans le savoir, mais on se rattrapera les années prochaines!

    10
    Vendredi 19 Novembre 2010 à 18:34

    Avec le plus grand des plaisirs !

    A.C.

    11
    Vendredi 19 Novembre 2010 à 23:00

    Tu parles du sein de qui, là, Orkan ? Mouhahaha, je suis morte de rire.

    China Miéville est très sympa, je suis bien contente de lui avoir fait signer Lombres. La prochaine fois, j'espère que j'oserai un peu plus lui causer.

    12
    Samedi 20 Novembre 2010 à 06:39

    De toute manière, tu te rends vite compte si un auteur est disponible, ou pas... Si c'est le cas, tu vis des moments magiques qui restent gravés à jamais !

    A.C.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    13
    Samedi 20 Novembre 2010 à 17:58

    C'est sympa de voir des auteurs qui demeurent terre-à-terre et qui prennent le temps de parler à leurs fans !!


    Je n'ai pas cherché à me renseigner quant à savoir si des salons des livres de SF/fantasy existent au Québec...


    Tony Maniac
    http://leforumdetonyetdetadra.yuku.com


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :