• Le Space Opera

    Mon propos dans cet article sera d'essayer de défricher rapidement les contours de ce sous-genre, popularisé grâce à des films comme Star Wars ou Star Trek. Cependant, je me cantonnerai ici à la seule littérature, ce qui représente déjà un champ bien assez vaste comme ça.

    Séries TV

    L'expression Space Opera a été inventée en 1941 par l'écrivain Wilson Tucker pour désigner de façon péjorative tous les clichés qui émaillaient déjà à l'époque les récits d'aventures spatiales. Le sens péjoratif du terme est encore utilisé parfois de nos jours.
    Comme à mon habitude, je tiens à ne parler que de ce que je connais. Ici, puisqu'il s'agit de littérature, je ne parlerai que des livres que j'ai lus.

    Séries TVJe commencerai donc par un auteur qui fait partie des meilleurs écrivains au monde. Il s'agit de Iain M. Banks, et de son cycle de la Culture. L'humanité est ici tellement avancée qu'elle a atteint un système politique qu'on pourrait rapprocher de l'anarchisme libertaire. Cela sert de toile de fond à des histoires extraordinairement bien menées. Les deux livres que j'ai lus de ce cycle sont Inversions et Une forme de guerre. Seul le dernier relève vraiment du Space Op'. Et je peux vous dire que Banks magnifie le genre. Tous les clichés sont présents (vaisseaux spatiaux, mercenaires...) et pourtant, on a vraiment l'impression de lire quelque chose de différent. Malgré l'apparente légèreté de ces aventures spatiales, il y a un petit quelque chose, une profondeur qui fait de ces romans incroyablement bien écrits une oeuvre essentielle. Vraiment indispensable si l'on veut découvrir le genre...

    Et dans le genre, Santiago, de Mike Resnick, n'est pas mal non plus ! Tout le longSéries TV du roman (je l'ai lu dans une ancienne version, divisée en deux tomes, mais il a été réédité récemment en un seul), on suit des mercenaires à la recherche d'un homme que d'aucuns considèrent comme une légende. Ainsi découvre-t-on, d'une planète à l'autre, des mondes exotiques tout le long d'aventures jusqu'au bout passionnantes. 

    Séries TVEcrit beaucoup plus récemment, Le Vieil Homme et la Guerre, de John Scalzi, narre l'enrôlement d'un vieillard dans l'infanterie spatiale car il veut vivre plus longtemps. Il est envoyé loin dans l'espace pour protéger les colonies... Parce qu'on part d'une histoire banale qui se passe sur Terre et que l'on se retrouve propulsé dans de très lointaines aventures spatiales, le changement d'échelle créé un vertige impressionnant !Séries TV
    J'ai récemment découvert un livre qui offrait une facette inhabituelle dans ce sous-genre qui a la réputation d'être un brin militariste (ou, pour le moins, faire une belle place à la violence...). Il s'agit du Voyage de Haviland Tuf, de George R.R. Martin. C'est magnifique de drôlerie, tout en nous offrant une vision pacifiste du Space Opera. Quelqu'un que je connais très bien en parle sur la Yozone...
    Voilà, par le biais de ces quatre oeuvres, que je pense de qualité, ce qui n'est pas le cas de bon nombre de romans estampillés Space Op', j'ai essayé de vous montrer la diversité du genre. Bien sûr, les possibilités d'écriture sont vastes (aussi vastes que l'univers lui-même !), mais aussi cantonnées aux nombreux poncifs, comme le voyage en hyper-espace, la rencontre des aliens...
    Je reviendrai très vite vous en parler car j'ai dans ma bibliothèque Starship Troopers (le très controversé livre de Robert Heinlein), et bien d'autres livres encore (HypérionFondation, Aube d'Acier...).
    Pour que vous puissiez vous faire un avis plus poussé encore, allez faire un tour sur ce blog, Julien le Naufragé en parle aussi.
    Et j'aimerai aussi vous reparler du Space Op', mais par le biais du cinéma cette fois-ci. Dans un prochain article...

    A.C. de Haenne 

    « Les Vampires au cinémaMoon - DVD »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Juillet 2010 à 12:59

    J'ai adoré l'énorme Aube de la Nuit, de Peter F. Hamilton...

    2
    Mardi 27 Juillet 2010 à 18:36

    J'ai bien évidemment entendu parler de Hamilton, mais je n'en ai pas encore lu. C'est une lacune qu'il faut bien sûr que je comble...

    Merci du conseil !

    A.C. de Haenne

    3
    Mardi 27 Juillet 2010 à 20:43

    Je ne sais pas si ça va faire plaisir à ma PàL...

    A.C.

    4
    Mercredi 28 Juillet 2010 à 08:47

    je ne crois pas : le cycle est long.

    Mais regrettera tu ne le pas !

    5
    Les-murmures
    Mercredi 22 Septembre 2010 à 19:20

    Le space op' (merci beaucoup, encore, pour cet article)...Je suis en train de lire un livre apparemment apparenté au Space Op' (si c'est planet op', pour moi c'est pareil...) : Crystal Rain de Tobias Buckell. Je trouve ça très distraillant et plutôt sympa, c'est tout ce que je demande à me lectures loisirs (enfin, c'est le minimum...). Je le conseil chaleureusement en tout cas.

    Par contre, j'ai hâte de voir la suite de ce thème sur ton blog. D'ailleurs, du côté des mangas, il y aurait des choses sympa à explorer aussi (Lyonnes, si tu passes par là...), je pense à Cobra par exemple.

    6
    Mercredi 22 Septembre 2010 à 19:42

    Oui, Cobra a bercé mon enfance/adolescence ! D'ailleurs, je viens de trouver l'intégrale à un prix défiant toute concurrence. Donc, je le revoie en entier et je pense que ce cher Cobra mérite un article pour lui seul. Pour les mangas, par contre...

    A.C.

    7
    Les-murmures
    Mercredi 22 Septembre 2010 à 20:34
    Ah oui, un article sur Cobra ! Tu me ferais grand plaisir ! Les japonais ont été très marqué par la bombe H, les mangas (qui étaient quand même le mode d'expression populaire par excellence) traitent bcp de SF dont certains sont fabuleux(Cobra, mais aussi Gumnn, Akira etc.). Au pire, tu peux aussi regarder du côté de la BD francophone qui a de très bonnes choses aussi (L'Incal, les films de Laloux)
    8
    Mercredi 22 Septembre 2010 à 20:52

    Bientôt, bientôt...

    Oui je connais quand même Akira. J'avais lu à l'époque quelques BDs, et j'ai adoré le long-métrage, que j'aimerais bien revoir.

    L'Incal est aussi une BD qui a bercé mon adolescence...

    Par contre, comme peut l'attester ma rubrique BD (assez famélique mais elle va grossir bientôt...), ce n'est pas mon médium préféré.

    A.C. 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :