• Le réseau Bombyce, de Cecil & Corbeyran (dSBD)

    Me revoici pour vous faire part de rétro-futurisme, dans le cadre du défi Steampunk. Le défi SteampunkToujours dans un souci d'alternance des plaisirs, je me propose de vous parler de bande dessinée, exercice que je laisse très souvent à mon camarade Les Murmures, qui se débrouille d'ailleurs très bien. Pour ma part, et pour ouvrir le ban BD du défi, j'aimerais vous parler du tome un du Réseau Bombyce, Papillons de nuit. Si vous vous en souvenez, elle faisait partie des références steampunk d'Etienne Barillier lors de l'interview qu'il avait accordée au Blog de A.C. de Haenne.

    Le défi SteampunkDeux monte-en-l'air sont en train de cambrioler le bureau réputé inviolable d'un très riche bourgeois de Bordeaux. Ils le font pour le compte du Réseau Bombyce, sorte de Guilde des Voleurs des temps modernes. Ce qu'ils vont découvrir vont leur attirer bien des ennuis...

    Voilà bien une bande dessinée originale ! Des décors d'inspiration Art Nouveau, Bordeaux et non Paris comme cadre des aventures de nos deux cambrioleurs, une plongée dans un cinéma bien particulier (sorte de Snuff Movies avant l'heure)... Le moins que l'on puisse dire en feuilletant cette superbe BD, c'est que nos deux "héros" sont aussi doués pour la cambriole, qu'ils sont différents l'un de l'autre. Le premier, Mouche, est un nabot manchot assez peu loquace. Le second, Eustache, est un grand échalas qui semble prompt à parler de son lourd passé. L'un est un solitaire (en dehors de sa collaboration professionnelle), tandis que l'autre noue une relation avec une jeune femme, une prostituée. Forts de leurs différences, les deux voleurs sont très complémentaires. Ils semblent même être des as de la profession. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'ils travaillent pour le Réseau Bombyce, organisation mafieuse sur laquelle le lecteur ne sait trop rien.Le défi Steampunk En fait, il en est fait deux brèves allusions, et j'imagine qu'on en saura un peu plus dans les deux autres tomes...

    Quid du Steampunk ? me demanderez-vous. Eh bien, même s'il ne correspond pas exactement à la vision que je m'en fait, il est tout de même bien présent. Le costume des deux monte-en-l'air est typique de l'aventurier steampunk : dès qu'ils partent en expédition nocturne, ils chaussent de magnifiques Goggles(1). Des machines uchroniques(2) sont bien présentes, comme ce splendide métro suspendu (avec des arches, faites de métal riveté(3), de soutien du plus bel effet) qui traverse toute la ville (revisitée) de Bordeaux, ou ce train qui arrive en gare St-Jean. Les Machines à vapeur(4) sont innombrables, mais je n'ai recensé qu'un seul dirigeable(5), ainsi qu'un engrenage(6) aussi magnifique qu'unique, mais qui a son importance.

    Bref, une bande dessinée splendide à ne surtout pas mettre entre toutes les mains tant certaines scènes (rares, je vous rassure) sont d'une violence à la limite du supportable (mais peut-être suis-je d'une nature délicate ?). Un steampunk à la française qui nous offre un univers assez original dans lequel on aime à plonger.

    note : 

    manomètre : 60%

    A.C. de Haenne

    CITRIQ

    « Salle 101, émission du 28 avrilDate limite - DVD »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Les-murmures
    Jeudi 12 Mai 2011 à 22:42

    Je vais surement craquer pour celui ci à l'occasion. Depuis le temps que j'en entends parler, en bien.

    Est ce que c'est indiqué si c'est un one shot ou si c'est une série ?

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Jeudi 12 Mai 2011 à 22:49

    Relis la troisième partie de l'interview d'Etienne et tu auras ta réponse...

    Sinon, franchement, si tu as l'occasion de la trouver, n'hésite surtout pas !

    A.C.

    3
    Les-murmures
    Jeudi 12 Mai 2011 à 22:51

    Merci pour le tuyau ;)

    4
    Jeudi 12 Mai 2011 à 22:55

    Tout le plaisir est pour moi. Je me rends compte à présent à quel point cette interview d'Etienne (et notamment la partie consacrée au Steampunk) est une véritable mine !

    A.C.

    5
    Orkan von Deck
    Vendredi 13 Mai 2011 à 09:06

    Manque plus qu'à l'emprunter pour la lire. Par contre je vais me faire les 3 tomes d'un coup

    6
    Vendredi 13 Mai 2011 à 12:46

    Je l'ai moi-même emprunté (à la BM de mon bled), mais malheureusement il n'y avait pas les trois. La fin amène une envie de continuer l'aventure car c'est très intrigant !

    A.C.

    7
    Orkan von Deck
    Samedi 14 Mai 2011 à 18:16

    ah oui, effectivement, le troisième est sorti récemment, c'est pas sur que je le trouverai

    8
    Samedi 21 Mai 2011 à 00:50

    j'ai beaucoup aimé cette bd , l'idée du snuff movie à la sauce stempunk etrs trop forte (j'me la fait djeun)

    Moi aussi je l'ai emprunté à la B M, et du coup j'ai presque envie de l'acheter pour la mettre dans ma Biblio Perso. et de lire les 2 suivants

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :