• La Tune dans le Caniveau, de Thierry Crouzet

    Dans un Paris futuriste, où les pauvres ont érigé des barricades contre la domination des riches qu'ils expulsent des beaux quartiers, la jeune Extase tente de retrouver son père pour le conduire sain et sauf à la Coupole, là où il doit prononcer un discours de la plus haute importance pour la suite du mouvement... 

    Fantasy au Petit-DéjeunerAlors voilà, je suis en train de vivre une expérience doublement inédite pour moi. En effet, non seulement je suis en train de chroniquer un livre électronique qu'on m'a envoyé via le net, mais en plus il s'agit d'un techno-thriller très politique (oui, c'est bien la première fois que je me plonge dans ce genre !)

    En quelques soixante-dix pages, l'auteur Thierry Crouzet nous propose un Paris futuriste qui revit les grandes heures de la Commune et qui se trouve assiégé par des forces gouvernementales. En premier plan, on a une exposition de cette société où les inégalités se sont exacerbées à un point tel que seule la révolte reste valable pour la partie la plus pauvre de la population. L'auteur nous éclaire ce point par petites touches, ce qui est plutôt pas mal. Par contre, on a droit à une sorte d'exposé sur les raisons de cette situation. Sans être rédhibitoire, cette exposition des faits gêne quelque peu le récit, du moins au début. Bien évidemment, il serait difficile de ne rien dire sans faire de ce court roman un livre abscons.

    Le deuxième plan est, à mon sens, beaucoup plus intéressant que le premier (le côté techno-thriller dans le Paris futuriste). En effet, l'auteur nous expose une très intéressante théorie politique que je vous laisse le plaisir de découvrir.

    Pour tout dire, j'ai passé un très bon moment de lecture avec cette Tune dans le Caniveau. Sans être transcendante, son histoire est bien portée par une plume fluide et agréable. Et, au final, de très bonnes idées !

    note : 

    A.C. de Haenne

    « Dark City - DVDL'interview de Paul Beorn (1/3) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 16:36
    Lhisbei

    C'est la version 2 que tu as commenté ? As-tu lu la version 1 ? Et, si oui, quelles sont les différences ? (que de questions !)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 17:53

    Oui, j'ai lu la version 2, et non, je n'ai pas lu la première version. Donc je ne peux pas comparer. Et maintenant, je me vois mal lire la première. 

    A.C.

    3
    nat'
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 18:04

    Ce ne serait pas un jour un peu spécial le 27 novembre?

    4
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 18:09

    Oui, il s'agit du jour de mon entrée en écriture (le jour de la naissance d'un certain Martin...)

    A.C.

    5
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 22:08
    Lhisbei

    Je me vois mal lire la seconde aussi ;)

    6
    Lundi 29 Novembre 2010 à 07:32

    Cela me semble aussi un peu redondant !

    A.C.

    7
    Lundi 29 Novembre 2010 à 23:15

    L'idée d'une commune futuriste est assez excistante, mais j'ai un peu peur du blabla politique du début. Note, j'aime bien les blabla politiques, mais je trouve que souvent, c'est lourd et ça empêtre les personnages dans des situations fausses où ils doivent démontrer une thèse. Evidemment, si l'auteur est habile, on adhère très bien...


    Le soucis, c'est que je n'ai pas de liseuse et pas l'intention d'en acheter une à moyen terme. ;)

    8
    Mardi 30 Novembre 2010 à 20:37

    Moi non plus, je n'ai pas de liseuse. L'investissement est trop lourd, et ensuite, faut acheter pas mal d'ebooks pour rentabiliser ! 

    A.C.

    9
    Les-murmures
    Mercredi 1er Décembre 2010 à 21:52

    Tentant.

    Question technique : ce n'est pas trop pénible à lire sur l'ordi (du coup) autant de pages ?

    10
    Mercredi 1er Décembre 2010 à 22:06

    Oui, un peu. D'autant que, même portable, la souplesse d'un ordinateur est limitée... Contrairement au livre papier (ou de son pendant électronique) que l'on peut emmener au lit. J'avoue n'être pas un grand fan de la lecture à l'écran. Mais, là, ça valait le coup...

    A.C.

    11
    Les-murmures
    Mercredi 1er Décembre 2010 à 22:17

    Oui, c'est bien ce que je pensais. Je lis beaucoup de texte à l'écran, pour le boulot notamment, et en plus de ne pas être confortable, ça fatigue très vite la vue je trouve. Peut être que les tablettes faciliterait le tout, mais comme tu le disais, il faut en avoir un vrai usage pour que ça soit rentable...ou être rentier justement ^^

    12
    vérolyon
    Jeudi 2 Décembre 2010 à 10:18

    Bonne lecture sur ta liseuse électronique !

    13
    Jeudi 2 Décembre 2010 à 12:41

    C'est pas encore gagné ! 

    A.C.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :