• IRON MAN 2 - Cinéma

     

    Le milliardaire Tony Stark a fait la déclaration publique de sa double identité.

    A présent, il doit gérer la pile qui, tout à la fois, le maintient en vie et lui empoisonne le sang.
    De plus, l'armée américaine veut son armure pour en faire l'arme idéale.
    Et puis, en Russie apparait un dangereux ennemi qui veut se venger de celui qui a volé la vie de son père... 

    IRON MAN 2 (2010, 1h57), film étasunien de Jon Favreau, avec Robert Downey Jr, Don Cheadle, Scarlett Johansson, Mickey Rourke...


    R.I.P.

     Alors, ce film est-il bon ?

    Pendant la première partie du film, où on apprend que le milliardaire Tony Stark est malade, dépressif, subit les pressions du gouvernement US, il faut bien avouer qu'on s'ennuit un peu...
    Comme souvent dans ce genre film tiré d'un super-héros tiré d'un comics, il faudra attendre l'apparition du méchant pour que le film monte en puissance. Là, c'est Mickey Rourke qui s'y colle dans sa superbe interprétation de Whiplash. 
    Et puis, forcément, il y a la scène finale qui est censé être le clou du spectacle, l'inévitable bouquet final. Malheureusement, l'image est beaucoup trop sombre et trop rapide pour qu'on y comprenne quoi que ce soit...
    Alors, oui, il y a de belles interprétations (mention spéciale pour Sam Rockwell, toujours aussi bon), des bon mots, des prouesses technologiques...
    Mais tout cela, est-ce suffisant pour faire un bon film ? Non. C'est un film passable, sans plus. 
    Et c'est d'autant plus malheureux que j'avais adoré le premier opus.


    note : 

    Vu le vendredi 7 mai 2010, 

    A.C. de Haenne 

    « Franck FrazettaBifrost n°58 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 25 Octobre 2010 à 09:43

    Bon, moi j'ai eu du mal à rester dans la salle. A vrai dire y'a un seul moment qui m'a étonné, c'est quand le méchant balance son admiration pour je ne sais plus quelle invention, et qu'il dit "ce sera mon Rach 3". J'étais surpris puisqu'il faisait référence au 3è concerto de Rachmaninov, surnommé ainsi par les anglais parce qu'il leur avait énormément plu (voici pour la tartine  de confiture, nécessaire à toute culture...).

    2
    Jeudi 5 Mai 2011 à 21:02

    bien d'accord avec toi pour la scène finale. Par contre le méchant industriel (Rockwell si j'ai bien compris) m'a horripilé, j'ai trouvé qu'il surjouait énormement. Ma critique ici (je t'ai lié ;) ) : http://chezlaventurierdesreves.over-blog.com/article-iron-man-2-73182288.html

    3
    Jeudi 5 Mai 2011 à 21:35

    Et tu as très bien fait ! ;-)

    A.C.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :