• Interview de Salvek (2/2)

    Comme je vous l'ai promis hier, voici la suite de ce passionnant entretien...

    Broc en stock !A.C. : Comme l'indique le titre de ton blog, Fantasy au Petit-Déjeuner, tu es un grand lecteur de Fantasy, même si tu sais aussi faire une petite place à d'autres genres, comme la Science-Fiction, ou l'Horreur (en témoigne un super mois de septembre spécial Zombies...). Peux-tu nous donner les raisons de ton amour pour ce genre littéraire ?

    Salvek : Oh la la... la question qui tue !

    Comment définir mon amour pour ce genre ? Comme je l’ai dit un jour à un éditeur, la Fantasy est pour moi (j'insiste sur le « pour moi ») la littérature du Cœur. Elle parle à des émotions très fortes, à des valeurs intemporelles, à des notions humaines et spirituelles universelles. La SF est plus une littérature de l’esprit, de l’intellect. Bien sûr, il peut y avoir de l’un chez l’autre, et vice versa... Mais globalement, c’est ainsi que je le ressens. Mes plus fortes émotions de lecture en tant qu’enfant, ado, puis adulte sont quasiment toutes venues de romans de Fantasy.

    Et dans tout ça, il y a un roman qui, lorsque j’avais 18 ans, a tout changé. C’est Légende,Broc en stock ! de David Gemmell.

    Pour certains, c’est une œuvre balourde et guerrière sans grande intelligence. Mais pour moi, c’est juste LE livre qui m’a fait pleurer. C’est aussi et surtout l’un des rares à m’avoir donné la chair de poule, la vraie de vraie. Depuis je ne cesse de parcourir les terres de la Fantasy en espérant retrouver cette sensation de jadis, celle de sentir mon « âme » vibrer en harmonie avec un auteur ou un personnage.

    Lyrique, moi ?

    A.C. : Oui, mais c'est très beau !

    Salvek : N’est ce pas ? J’ai mes moments.

    A.C. : Comment prépares-tu ta chronique (après avoir lu le livre, bien sûr...) ? Laisses-tu une part à l'improvisation, ou est-ce que tout ce que tu dis est écrit à l'avance ?

    Salvek :

    Secret de tournage :

    1) Survol rapide du livre, histoire de ne pas me planter dans le nom des personnages ou sur les fils de l’intrigue.

    2) Premier discours de chauffe, seul face à mon croissant, histoire de roder l’argumentation.

    3) C’est parti. Une prise, pas de texte sous les yeux, beaucoup d’improvisation, un peu de bagou et on laisse les émotions filtrer.

    Ce que je cherche avant tout c’est du spontané. Donc pas de répétition ni de discours Broc en stock !préparé (d’où souvent le manque de profondeur dans les analyses)

    A.C. : Comment s'appelle le chat ?

    Salvek : Orphée. Parce qu’il chante sous la douche le matin.

    A.C. : Très drôle ! Il y a quelques mois, tu es passé de la caméra subjective à un plan sur toi (sans tête !). Pourquoi cette transformation ?

    Salvek : Cela me donne plus de liberté de mouvement, rend l’ensemble plus vivant (je parle avec les mains comme les italiens !) et donne souvent une meilleure vue du petit-Broc en stock !déjeuner et du livre. Fallait juste que je parvienne à convaincre la camerawoman ! 

    Quant à montrer ma binette, il y a encore un pas que je ne suis pas prêt à franchir tout de suite. Mais qui sait ? Si les fans le demandent. 

    A.C. : Tu as une certaine notoriété sur la toile à présent. Comment vis-tu cela ?

    Salvek : Je ne savais même pas que j’avais de la notoriété, alors de là à me demander comment je vis cela ! Non, c’est trop d’honneurs que tu me fais.

    Néanmoins, recevoir des messages de soutiens et d’affection de façon toujours plus fréquente est à la fois grisant et gratifiant. Je suis si heureux que mon univers (la vidéo, les livres, l’humour..) parvienne à toucher d’autres personnes. C’est une grande joie.

    Je regrette seulement d’être trop occupé/feignant pour ne pas répondre à tous les Broc en stock !commentateurs du site.

    A.C. : Avant celle-ci, combien d'interviews as-tu accordées ?

    Salvek : Trois. Deux pour des étudiants et leur mémoire. Un pour un autre blogueur.

    A.C. : Une dernière question : aurais-tu un scoop pour les lecteurs du Blog de A.C. de Haenne ?

    Salvek : Heuuuuuu. Je me sens généreux aujourd’hui, alors voici deux scoops :

    1. Lors de mes études de Lettres, j’ai fait mon mémoire de Maitrise sur de la Fantasy !!! Si si. De la Fantasy au sein de la vénérable Sorbonne. Diantre ! Le sujet ? « Pouvoir, Corruption et Sacrifice dans la fantasy britannique post seconde guerre mondiale ». Woooh !

    A.C. : Oui, je dois reconnaître que c'est assez fort !

        2.  Certains épisodes ne sont pas réalisés lors du petit-déjeuner ! Surtout si la nuit d’avant a été courte.

    A.C. : Je vois le genre...Broc en stock !

    Voilà, c'est la fin de l'entretien. Rituellement, je laisse le mot de la fin à l'interviewé...

    Salvek : Le mot de la fin ? Au-delà d’un immense MERCI à tous et à toutes ? Hmmmmm

    Une petite citation de Jules Renard qui met toujours du baume à mon cœur de libraire et de lecteur : « Quand je pense à tous les livres qu’il me reste à lire, j’ai la certitude d’être encore heureux »

    Pas mal non ?

    Voilà, c'est malheureusement la fin. On serait bien restés plus longtemps avec Salvek. Si vous voulez continuer le voyage avec lui, n'hésitez pas à le retrouver sur son blog, et à lui laisser des messages de remerciement, ou d'encouragement...

    « Interview de Salvek (1/2)L'Ardoise Tactile »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Les-murmures
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 22:42

    Et bien, avant d'aller encourager et remercier Salvek, commençons par répéter mon soutien au rédacteur de ce blog. C'est toujours avec beaucoup de plaisir que je le lis, vu que je suis toujours certain d'entendre parler de choses que j'aime. Au pire des cas, je découvrirai des choses qui m'intéresseront (oulahaha, ça c'est le pire des pires quand même....).

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Jeudi 28 Octobre 2010 à 22:48

    Alors là... Cela me touche beaucoup ! Merci.

    A.C.

    3
    Vendredi 29 Octobre 2010 à 06:49

    vi, merci.

     

    4
    Vendredi 29 Octobre 2010 à 12:10

    Vraiment, tout le plaisir est pour moi. Je suis très heureux que ça vous parle...

    A.C.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :