• Alien, la résurrection - DVD

    Souvenez-vous ! A la fin du troisième opus, Ellen Ripley mourrait, se suicidant en emportant dans son trépas la reine Alien qu'elle portait en elle. Dans ce nouvel épisode, qui se déroule 200 ans après les faits narrés ci-dessus, des généticiens parviennent à cloner Ripley, afin d'extraire de son corps la Reine, elle aussi reconstituée génétiquement. Le but : faire un élevage d'Aliens afin de les dresser pour faire la guerre...

    Alien, la résurrection (1997, 1h56), film anglo-américain de Jean-Pierre Jeunet avec Sigourney Weaver, Winona Rider, Ron Perlman, Dominique Pinon...

    Terminer la saga Alien en embauchant le talentueux co-réalisateur deBroc en stock ! Delicatessen et La Cité des Enfants Perdus, voilà bien le coup de génie des studios Universal. Par son sens de l'image (aidé en cela par un Darius Khondji à la photographie tout de même !), du détail et de la mise en scène, Jean-Pierre Jeunet a su donner sa patte à ce film, ne se laissant pas totalement broyer par la grosse machinerie qu'est une super-production hollywoodienne. Mieux, il contribue à la fondation de ce mythe moderne de la meilleure des manières. 

    Seul un scénario quelque peu tiré par les cheveux modère mon enthousiasme pour ce film très organique.

    Et si la série vaut pour la bestiole baveuse et croqueuse d'humains, elle vaut aussi et surtout pour l'incroyable prestation de Sigourney Weaver qui a su donner au rôle d'Ellen Ripley une incroyable incarnation. Ici, ayant perdu la peur de la mort (puisqu'elle a déjà vécu cette expérience traumatisante dans sa vie antérieure et que ses cellules en ont conservé la mémoire), la nouvelle Ripley a acquis un cynisme incroyable, la rendant très passive devant certaines situations, lançant même quelques piques bien senties aux autres protagonistes de l'histoire. Sans parler des "pouvoirs" qu'elle acquiert grâce aux gênes Aliens (sang acide, super pratique pour passer par une porte fermée, force étonnante...), le rôle de Ripley a pris avec ce film une stature impressionnante.

    A signaler la magnifique scène de basket où Weaver, en une prise et sans effets spéciaux, met un panier d'anthologie !

    note : 

    A.C. de Haenne

    « Angle-Mort (2)Fantasy au Petit-Déj' : Episode n°78 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Les-murmures
    Mardi 23 Novembre 2010 à 22:49

    Grâce à toi, j'ai réussi à convaincre ma cop' de le regarder. Eh bien je regrette pas ! Je l'ai trouvé sympa ce film mais plus pour le plaisir de retrouver Ripley -ce panier oO- que pour le film en lui même : je trouve la fin du 3 parfaite !

    2
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 20:16

    La mienne aussi était réticente, et elle a tout de même beaucoup aimé le film. Je suis heureux d'avoir permis ça !

    A.C.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :