• Oui, ça fait six mois maintenant que je tiens ce blog avec toujours autant de bonheur. Bon, parfois, j'avoue devoir me mettre un peu en retrait pour cause de vie de famille, ou parce que la fatigue accumulée pendant mes heures de labeur quotidien ne me laisse pas l'énergie nécessaire pour écrire des articles d'assez bonne qualité. Je suis heureux de cette petite communauté qui s'est formée autour de ce blog. Je suis ravi de lire tous vos commentaires qui me donnent un retour sur mon travail. 

    Et, comme chaque moi, je vous offre un petit Frazetta qui a un lien avec mes acquisitions utopialesques :

    Fantasy au Petit-Déjeuner

    Merci à vous tous !

    A.C. de Haenne


    5 commentaires
  • A cause de l'immense talent du vedettariat créé autour d'un auteur tel queFantasy au Petit-Déjeuner Bernard W. (inutile de participer à d'avantage de publicité), les séances de dédicaces s'apparentent parfois à des attroupements dignes d'évènements messianiques ou bien encore à des rassemblements moutonniers plus ou moins mercantiles...

    Quoi qu'il en soit, lors d'une de ces fameuses séances de dédicaces dudit Bernard W., le salon du livre s'est retrouvé traversé par une impressionnante cohorte presque humaine, très dense et quasiment impénétrable. Il fallait savoir jouer des coudes, faire retentir sa plus grosse voix pour se faire entendre. Malgré ma carrure, à chacune de mes tentatives, j'éprouvais les plus grandes difficultés pour traverser ce mur humain presque aussi hermétique qu'un discours de philosophe.

    Voilà pour le décor de ce salon du livre surchauffé et scindé en deux, véritable caverne d'Ali Baba du roman de genre, avec une grande majorité de livres de SF et de Fantasy.

    Alors que j'étais à la recherche de l'un d'entre eux (Lequel ? Je n'en sais strictement rien, et vous allez comprendre pourquoi...), priant je ne sais quel Dieu de ne pas avoir à traverser la muraille pour avoir à le trouver, mon regard s'est trouvé attiré vers les tables derrière lesquelles étaient placés les auteurs. A cet instant précis, mon cerveau met plusieurs fractions de secondes avant de connecter et de comprendre que l'auteur mondialement connu, tant de fois primé, et qui a vendu quelques millions de volumes, cet auteur qui est Fantasy au Petit-Déjeunerlà, tout seul, n'est autre que... China Miéville !

    Instantanément, j'oublie le but de ma recherche pour me précipiter vers la table où sont étalés les livres de l'un des auteurs les plus emblématiques de l'imaginaire actuel, à mon sens tout du moins.

    Là, j'ai une nouvelle bonne surprise : non seulement China Miéville parle un français plus que correct (j'avais cru comprendre le contraire je ne sais plus où...), mais en plus il s'agit d'une personne tout à fait affable, qui sait se rendre aussi disponible que proche des gens.

    Nous voilà donc discutant pendant un  peu plus d'un quart d'heure. Après lui avoir dit tout le bien que je pensais de son premier roman paru en France, Perdido Street Station, je lui demande de me conseiller son roman récent qu'il préfère. Sans m'interdire Lombres, son tout dernier par chez nous, il m'informe qu'il s'agit plutôt d'un livre destiné à la jeunesse. Je le prends quand même, afin de l'offrir. Ensuite, China Miéville me laisse le choix entre Les Scarifiés et Le Concile de Fer. Il m'apprend que le premier est le plusFantasy au Petit-Déjeuner populaire (entendez : celui qui se vend le mieux !), tandis que le second à sa préférence. Je prends donc ce dernier.

    Après la dédicace, je lui demande ce qu'il a pensé du mouvement social qui s'est déroulé ces dernières semaines dans l'hexagone. Connaissant ses opinions politiques (très proches des miennes, mais ceci n'est pas le propos de ce blog ), je savais pertinemment que ce sujet l'intéresserait. Je ne me doutais pas à quel point...

    En effet, après m'avoir exprimé son intérêt pour ce qui se passe en France, il m'a fait part des manifestations spontanées (pour l'anecdote, je suis très fier de lui avoir proposé ce dernier mot qu'il cherchait, demandant conseil à son voisin, le romancier et traducteur Lionel Davoust) qui ont rassemblé près de 5.000 personnes dans le centre de Londres. J'ai apprécié son enthousiasme et sa sincérité quand il a évoqué cet évènement qui lui tenait vraiment à coeur.

    Bref, quinze minutes d'un bonheur intense, une parenthèse enchantée à jamais gravée dans ma mémoire. Rien que pour cette rencontre, je savais déjà que les Utopiales 2010 étaient une bonne édition !

    A.C. de Haenne

    P.S. : Merci Monsieur W. !


    13 commentaires
  • Me voilà de retour ! Fatigué mais heureux d'avoir tant d'images dans la tête... Après trois jours passés aux Utopiales de Nantes, où j'ai rencontré pas mal d'auteurs, mais aussi des blogueurs, vu quelques films, assisté à des conférences (scientifiques et littéraires), je retrouve la platitude de mon quotidien morne et triste, à mille années-lumières de ce que j'ai vécu dans la cité des Ducs de Bretagne. Comme vous vous en doutez, j'ai plein de choses à vous raconter. Dans un soucis de clarté, je signalerai donc les articles issus de mon expérience Utopialesque par un (U).

    A.C. de Haenne


    6 commentaires
  • Comme je ne sais pas du tout si, pendant mon séjour à Nantes pour les Utopiales, je vais avoir une connexion WIFI pour mon ordinateur, je suis incapable de vous dire si je pourrais continuer le blog.

    Fantasy au Petit-Déjeuner

    Dans le doute, je vous annonce donc une petite pause d'à peine une semaine. Je verrai quelques-uns d'entre vous sur place...

    Et puis, rassurez-vous, j'aurai plein de choses à vous raconter à mon retour.

    En attendant, n'hésitez surtout pas à répondre aux sondages et à laisser des commentaires.

    A très bientôt !

    A.C. de Haenne


    10 commentaires
  • Juste un petit mot pour vous annoncer la joie qui m'étreint. En effet, le dix-millième visiteur est venu aujourd'hui sur ce blog ! Oui, je sais, je sais pertinemment que je suis complètement fada des chiffres et des statistiques, et que ce genre d'infos, tout le monde s'en fiche. Mais bon, siFantasy au Petit-Déjeuner j'ai envie de donner des informations inutiles sur mon blog, qui pourra m'en empêcher ? 

    Bon, plus sérieusement : encore une fois, mon amie Isa a sévi et nous a servi une magnifique interview telle qu'elle sait si bien les faire. Cette fois-ci, la victime consentante n'est autre que l'auteure Jeanne-A. Debats. Je vous conseille d'aller y faire un petit tour car ça vaut son pesant de cacahuètes...

    C'est par ici...

    A.C. de Haenne


    votre commentaire
  • Fantasy au Petit-DéjeunerInspiré par celui que Flo propose sur le blog écrit des Lyonnes de la SF, je vous invite à répondre à un nouveau sondage directement lié à l'actualité qui concerne les amateurs de littératures et de cinéma de genre (et les autres, bien sûr...) 

    Vous pouvez répondre à celui-ci, et n'hésitez surtout pas à retourner sur la page consacrée à tous les sondages mis en place depuis la création de ce blog.

    Encore une fois, merci infiniment de vos réponses ! 

    A.C. de Haenne


    6 commentaires
  • Voilà, c'est fait !

    Angle-Mort est sur les rails, et l'interface est vraiment aussi jolie que fluide d'utilisation. Je me permets ici de vous donner un petit aperçu de l'éditorial signé par  l'équipe de rédaction, Sebastien Cevey et Laurent Queyssi :

    Nul n’oserait pourtant réfuter la récente migration culturelle des arts et des médias vers la sphère électronique. Il s’agit donc moins d’un postulat sur la pertinence du papier que sur celle de la littérature, car s’il est une leçon que la science-fiction nous a enseigné, c’est l’inévitabilité du changement. Ou, dans les mots de J. G. Ballard : « La science et la technologie prolifèrent autour de nous. De plus en plus, elles dictent les langages dans lesquels nous parlons, dans lesquels nous pensons. Nous pouvons adopter ces langages, ou nous taire. »

    Pour lire ce texte dans son intégralité, rendez-vous directement sur le site d'Angle-Mort...

    On aura bien sûr l'occasion d'en reparler très bientôt.

    Bonne lecture !

    A.C. de Haenne


    9 commentaires
  • Comme le site Donner de la voix semble devoir faire une petite pause, mettantBroc en stock ! mon texte une nouvelle fois en valeur, je me permets de vous en reparler. Ecoutez-le, ou lisez-le en PDF, et revenez ici pour exprimer ce que vous en pensez. Votre avis m'intéresse vraiment. Alors, n'hésitez pas !

    Pour aller sur le site, c'est par ici que ça se passe...

    A.C. de Haenne


    votre commentaire
  • Mon amie Isa s'est entretenue avec Nathalie Dau, l'auteur plusieurs fois récompensée qui a aussi une casquette d'éditrice, avec les éditions Argemmios.

    Broc en stock !

    Nathalie m'avait accueilli dans son Comité de Lecture, et ce fut pour moi une très grande expérience. Dans cette (longue) interview, cette jeune femme sensible, parfois à fleur de peau, nous révèle beaucoup d'elle-même. C'est notamment pour cette raison que je me permets de vous en parler, et de vous inviter à aller la lire. C'est par ici... 

    Bonne lecture !

    A.C.


    6 commentaires
  • Mon amie Florence Cirio participe à la création d'une nouvelle revue SFFF et trimestrielle qui sera bientôt disponible en ligne. Son nom : Angle-Mort.

    Broc en stock !

    Voici le communiqué de presse :

    Angle Mort est une revue électronique de littératures de genre
    (science-fiction, fantasy, fantastique, etc). Elle propose des
    nouvelles en ligne d’auteurs francophones ou traduits, inédites pour
    la plupart, en accès libre sur le site ou à l’achat d’un numéro
    complet.
    
    Angle Mort ambitionne d’explorer des nouveaux supports électroniques
    et d’exploiter des technologies numériques comme média de diffusion et
    outil artistique ; d’ouvrir un espace de publication électronique aux
    nouveaux courants littéraires et aux auteurs tant confirmés que
    débutants.
    
    Le premier numéro, à paraître le 4 novembre aux formats PDF et ePub
    (sans DRM), comprend des textes inédits de Laurent Kloetzer, Xavier
    Mauméjean, Aliette de Bodard et Daryl Gregory.

    A.C. de Haenne

    12 commentaires
  • Je ne résiste pas au plaisir de vous présenter cela :

    Il y a des soirs, comme ça, où ça fait du bien de rire...

    L'interview de Salvek, dans l'ordre, c'est ici et ...

    A.C. de Haenne


    10 commentaires
  • Comme je vous l'ai promis hier, voici la suite de ce passionnant entretien...

    Broc en stock !A.C. : Comme l'indique le titre de ton blog, Fantasy au Petit-Déjeuner, tu es un grand lecteur de Fantasy, même si tu sais aussi faire une petite place à d'autres genres, comme la Science-Fiction, ou l'Horreur (en témoigne un super mois de septembre spécial Zombies...). Peux-tu nous donner les raisons de ton amour pour ce genre littéraire ?

    Salvek : Oh la la... la question qui tue !

    Comment définir mon amour pour ce genre ? Comme je l’ai dit un jour à un éditeur, la Fantasy est pour moi (j'insiste sur le « pour moi ») la littérature du Cœur. Elle parle à des émotions très fortes, à des valeurs intemporelles, à des notions humaines et spirituelles universelles. La SF est plus une littérature de l’esprit, de l’intellect. Bien sûr, il peut y avoir de l’un chez l’autre, et vice versa... Mais globalement, c’est ainsi que je le ressens. Mes plus fortes émotions de lecture en tant qu’enfant, ado, puis adulte sont quasiment toutes venues de romans de Fantasy.

    Et dans tout ça, il y a un roman qui, lorsque j’avais 18 ans, a tout changé. C’est Légende,Broc en stock ! de David Gemmell.

    Pour certains, c’est une œuvre balourde et guerrière sans grande intelligence. Mais pour moi, c’est juste LE livre qui m’a fait pleurer. C’est aussi et surtout l’un des rares à m’avoir donné la chair de poule, la vraie de vraie. Depuis je ne cesse de parcourir les terres de la Fantasy en espérant retrouver cette sensation de jadis, celle de sentir mon « âme » vibrer en harmonie avec un auteur ou un personnage.

    Lyrique, moi ?

    A.C. : Oui, mais c'est très beau !

    Salvek : N’est ce pas ? J’ai mes moments.

    A.C. : Comment prépares-tu ta chronique (après avoir lu le livre, bien sûr...) ? Laisses-tu une part à l'improvisation, ou est-ce que tout ce que tu dis est écrit à l'avance ?

    Salvek :

    Secret de tournage :

    1) Survol rapide du livre, histoire de ne pas me planter dans le nom des personnages ou sur les fils de l’intrigue.

    2) Premier discours de chauffe, seul face à mon croissant, histoire de roder l’argumentation.

    3) C’est parti. Une prise, pas de texte sous les yeux, beaucoup d’improvisation, un peu de bagou et on laisse les émotions filtrer.

    Ce que je cherche avant tout c’est du spontané. Donc pas de répétition ni de discours Broc en stock !préparé (d’où souvent le manque de profondeur dans les analyses)

    A.C. : Comment s'appelle le chat ?

    Salvek : Orphée. Parce qu’il chante sous la douche le matin.

    A.C. : Très drôle ! Il y a quelques mois, tu es passé de la caméra subjective à un plan sur toi (sans tête !). Pourquoi cette transformation ?

    Salvek : Cela me donne plus de liberté de mouvement, rend l’ensemble plus vivant (je parle avec les mains comme les italiens !) et donne souvent une meilleure vue du petit-Broc en stock !déjeuner et du livre. Fallait juste que je parvienne à convaincre la camerawoman ! 

    Quant à montrer ma binette, il y a encore un pas que je ne suis pas prêt à franchir tout de suite. Mais qui sait ? Si les fans le demandent. 

    A.C. : Tu as une certaine notoriété sur la toile à présent. Comment vis-tu cela ?

    Salvek : Je ne savais même pas que j’avais de la notoriété, alors de là à me demander comment je vis cela ! Non, c’est trop d’honneurs que tu me fais.

    Néanmoins, recevoir des messages de soutiens et d’affection de façon toujours plus fréquente est à la fois grisant et gratifiant. Je suis si heureux que mon univers (la vidéo, les livres, l’humour..) parvienne à toucher d’autres personnes. C’est une grande joie.

    Je regrette seulement d’être trop occupé/feignant pour ne pas répondre à tous les Broc en stock !commentateurs du site.

    A.C. : Avant celle-ci, combien d'interviews as-tu accordées ?

    Salvek : Trois. Deux pour des étudiants et leur mémoire. Un pour un autre blogueur.

    A.C. : Une dernière question : aurais-tu un scoop pour les lecteurs du Blog de A.C. de Haenne ?

    Salvek : Heuuuuuu. Je me sens généreux aujourd’hui, alors voici deux scoops :

    1. Lors de mes études de Lettres, j’ai fait mon mémoire de Maitrise sur de la Fantasy !!! Si si. De la Fantasy au sein de la vénérable Sorbonne. Diantre ! Le sujet ? « Pouvoir, Corruption et Sacrifice dans la fantasy britannique post seconde guerre mondiale ». Woooh !

    A.C. : Oui, je dois reconnaître que c'est assez fort !

        2.  Certains épisodes ne sont pas réalisés lors du petit-déjeuner ! Surtout si la nuit d’avant a été courte.

    A.C. : Je vois le genre...Broc en stock !

    Voilà, c'est la fin de l'entretien. Rituellement, je laisse le mot de la fin à l'interviewé...

    Salvek : Le mot de la fin ? Au-delà d’un immense MERCI à tous et à toutes ? Hmmmmm

    Une petite citation de Jules Renard qui met toujours du baume à mon cœur de libraire et de lecteur : « Quand je pense à tous les livres qu’il me reste à lire, j’ai la certitude d’être encore heureux »

    Pas mal non ?

    Voilà, c'est malheureusement la fin. On serait bien restés plus longtemps avec Salvek. Si vous voulez continuer le voyage avec lui, n'hésitez pas à le retrouver sur son blog, et à lui laisser des messages de remerciement, ou d'encouragement...


    4 commentaires
  • Aujourd'hui, comme promis, je vous propose de lire l'entretien que j'ai eu avec Salvek, le vidéo-blogueur de Fantasy au Petit-Déjeuner. Ce fut un échange très drôle et instructif qui, je l'espère, vous en apprendra un peu plus sur ce passionné des livres en général et, bien évidemment, de Fantasy en particulier...

    A.C. De Hænne : Bonjour Salvek. Peux-tu tout d'abord nous parler un peu de toi (ta vie, ton œuvre...) ?

    Broc en stock !Salvek (Fantasy au Petit-Déjeuner) : Hé bien, difficile de parler de soi tout en essayant de garder un semblant d’anonymat (d’où le pseudo)… Donc pour faire simple, j’ai fait des études de lettres, j’ai moins de trente ans, je suis aujourd’hui libraire sur Paris, j’ai un chat et une camerawoman (ça se dit ?) ainsi qu’une bibliothèque au bord de l’occlusion intestinale. Ha oui, je me nourris exclusivement de cellulose pour ceux que ça intéresse

    A.C. : D'où vient ce pseudo justement ? Que veut-il dire ?

    Salvek : A vrai dire, c’était le nom du héros d’un roman de Fantasy que j’avais idée d’écrire à l’époque où je croyais encore en mes talents d’auteur. En hommage à cette période d’innocence lointaine mais heureuse, j'ai décidé de réutiliser ce nom quelque peu étrange.

    A.C. : Depuis combien de temps tiens-tu un blog sur le net ?

    Salvek : En fait, Fantasy au Petit-Déjeuner est ma première tentative sur la toile. Donc pour répondre à la question, je tiens un blog depuis février 2008, soit depuis un peu plus de deux ans et demi.

    A.C. : Est-ce depuis le début un blog filmé ?

    Salvek : Oui. Le blog a toujours été pensé comme cela.

    A.C. : Comment t'es venue cette (bonne) idée ?

    Salvek : D’un constat tout simple : je suis feignant et je n’aime pas spécialement lire ouBroc en stock ! écrire sur un écran (les fidèles de mon blog savent bien qu’il faut être très patient si l’on veut obtenir une réponse à un commentaire laissé sur le site). ;)

    Rien de glorieux là dedans mais inutile de se faire souffrance non plus ! De plus j’ai tendance à trouver parfois pénible de lire les longs papiers/articles/chroniques publiés sur la toile. Trouvant ça laborieux (sauf si le blogueur est bon, bien sûr !) je ne me voyais pas imposer ce procédé à d’autres.

    Par ailleurs, il fallait donner une spécificité à mon blog, histoire qu’il se remarque. Un énième « Moi, mes avis, mes lecture… » n’aurait peut-être pas permis de faire entendre ma voix aussi bien qu’avec ce concept de blog-vidéo. D’autant que je suis persuadé que l’évolution du lectorat et de notre société en général ira toujours plus vers le visuel et non vers l’écrit. C’est plus facile à « consommer » si l’on peut dire. Les chroniques vidéos sur la toile consacrées aux jeux-vidéos, au cinéma sont pléthore. Pourquoi ne pas faire pareil avec la littérature ?

    Et puis pour finir, en tant que libraire, j’ai pour habitude de défendre, promouvoir et analyser des livres par le biais du langage et non de l’écrit. Être libraire, c’est avoir du bagou. Dès lors, le fait de communiquer sa passion par la voix et l’image devient une évidence.

    A.C. : Tu en es à ta 77ème chronique (au 10 octobre 2010), ressens-tu une certaine lassitude ?

    Salvek : Non pas du tout. Ma seule inquiétude est de trouver des livres à lire et à chroniquer. Car je ne veux pas forcement lire n’importe quoi juste histoire d’alimenter mon blog.

    En fait ma seule gêne vient du fait que j’ai tendance à lire de plus en plus de romans dits « normaux » ou des polars. Et dieu sait que j’aimerais en parler sur le blog. Mais je crois que les gens ne comprendraient pas. Et à raison d’ailleurs.

    A.C. : Et puis, tu serais obligé de changer le titre !

    Salvek : Grands dieux, quelle horreur ! Quoique, « Des polars et du café », c’est pas mal aussi, non ?

    A.C. : L'année dernière, tu as inauguré ce que tu as appelé le "Croissant d'Or", où tu fais un classement des livres qui t'ont le plus marqué durant l'année écoulée. Peux-tu nous en dire d'avantage ?

    Broc en stock !Salvek : Oh l’idée est venue de façon totalement naturelle. Car à force de faire des chroniques, il m’a semblé intéressant de pérenniser un peu une année de lectures et de mettre en avant un titre qui avait particulièrement brillé à mes yeux. De plus, l’idée était (et est toujours) de créer ainsi une respiration dans la routine des épisodes, en concoctant un numéro plus festif et encore plus chaotique que d’habitude.

    A.C. : Comme l'indique le titre de ton blog, Fantasy au Petit-Déjeuner, tu es un grand lecteur de Fantasy, même si tu sais aussi faire une petite place à d'autres genres, comme la Science-Fiction, ou l'Horreur (en témoigne un super mois de septembre spécial Zombies...). Peux-tu nous donner les raisons de ton amour pour ce genre littéraire ?

    Voilà, la suite arrive dès demain...


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique