• Après une trop longue absence de quatre mois, Le Palais des Déviants nousL'homme des jeux revient enfin avec une très longue interview de l'auteur français Roland C. Wagner. A ma très grande honte, je n'ai lu écouté de lui que sa nouvelle parue en podcast chez feu Utopod (c'était d'ailleurs l'ultime nouvelle publiée...). Elle faisait d'ailleurs partie de la série-phare de l'auteur, Les Futurs Mystères de Paris, dont il est beaucoup question dans cet épisode du Palais. Bien sûr, on parle aussi de beaucoup d'autres choses : Rêve de Gloire, Métaphysique et Science-Fiction...

    Une émission à ne surtout pas rater !

    A.C. de Haenne


    votre commentaire
  • Oup ! Encore un petit oubli, vite réparé :L'homme des jeux

    [...] Pour cette pénultième émission de la saison 8 (2010/2011), la Salle 101 se lâche, passe du Henri Loevenbruck en riant bêtement, mais parle surtout de Cinacitta, par Tommaso Pincio, de Surface Detail, par Iain M. Banks, de Attentat à la mangue, parMohammed Hanif, et de Bit-lit’ (mais d’la bonne, promis, ah ah ah). Allez, tous ensemble.

    A.C. de Haenne


    votre commentaire
  • Oui, tout est dans le titre. Hier, ce blog fêtait ses quatorze mois d'existence. Pour la peine, voici un nouveau dessin de l'un de mes dessinateurs préférés :

    L'homme des jeux

    Et voilà, l'erreur est réparée.

    A.C. de Haenne


    votre commentaire
  • Sur la planète Opale, vit Héléa, princesse d'un royaume archaïque et assujetti à la volonté d'un ordre religieux. Adolescente tempétueuse, elle tente d'échapper à sa condition infamante de "chimar".

    Sur la planète Onyx, Angus est un adolescent, orphelin de père et de mère, et dont le père adoptif, Vince, mène une rébellion clandestine contre le règne sans partage des Intelligences Artificielles (IA). Sous prétexte de protéger les humains, celles-ci régissent leur vie dans un monde aseptisé. Le but des rebelles est de fuir vers une autre planète, là où ils pourraient vivre enfin leur propre vie...

    Lire la suite...


    5 commentaires
  • En allant faire un peu de peinture dans ma nouvelle maison, j'ai pu constater que le nouveau Bifrost était arrivé. Quel plaisir de pouvoir associer mon nouveau domicile à ce genre de bonnes nouvelles ! Comme l'indique la couverture, il s'agit-là d'un numéro consacré à Frank Herbert, l'auteur notamment du cycle de Dune. Peut-être la lecture de ma revue préférée me permettra-t-elle de comprendre pourquoi tant de gens vouent un tel culte à ce qu'il faut bien appeler un monument de la SF, et ce que je n'ai pas su comprendre. Bref, un numéro à dévorer, encore une fois.

    L'homme des jeux

    A.C. de Haenne

     


    3 commentaires